remplacement-diffuseurs-fines-bulles-rampe-relevable-plateaux

Réalisez des économies en renouvelant préventivement votre système d’aération

Ne pas attendre la limite de durée de vie présente un intérêt économique indéniable

Traiter des effluents représente un coût.
Lorsque l’on décompose ce coût, on s’aperçoit que l’énergie pour l’aération représente de 40% à 80% du coût total énergétique.
L’intérêt à maîtriser ce coût est donc primordial pour l’exploitant, d’où la réflexion suivante : sur quels paramètres agir, pour optimiser ma facture énergétique ?

Mise à part bien entendu la consommation de l’alimentation en air, les principaux paramètres qui rentrent en ligne de compte, dans le calcul de la facture énergétique, sont les suivants :

  1. la nature et concentration des effluents à traiter
  2. la nature, la qualité et l’ancienneté des membranes
  3. le dimensionnement de l’installation et les paramètres d’utilisation des appareils (débit d’air)
  4. la propension au colmatage

Dans son propos, 2AVE souhaite insister tout particulièrement sur l’ancienneté des membranes. En effet, au fil des ans, les membranes perdent de leurs caractéristiques initiales (élastance, résistance au colmatage) et voient leur performance se dégrader. Or, la capacité des membranes à opérer correctement, compte pour une part majeure dans le coût énergétique du système.

Le système d’aération perd donc de son efficacité, et parallèlement, son coût énergétique augmente.

Et, plus alarmant encore, si certaines membranes sont trop colmatées ou ont subi trop de rétractation due au fluage, la résistance à la diffusion de l’air pourra être telle que des membranes vont se déchirer ou sortir de leur support (“pop up”), les diffuseurs vont se casser, entraînant des entrées de boues dans les canalisations.

On se retrouve alors en situation d’urgence : les performances diminuent drastiquement, des geysers apparaissent, les surpresseurs sont surexploités, lors du relevage des rampes les canalisations se fracturent, etc.

Il n’est alors plus possible de maîtriser les coûts de l’opération de remplacement : pièces plus chères, opérations de chaudronnerie à inclure, main d’oeuvre à prévoir en plus, risque de pénalité administrative, etc.

Contrairement à une opération curative, 2AVE préconise de s’inscrire dans des opérations de maintenance préventives, qui optimisent les coûts et apportent beaucoup plus de sérénité à l’exploitant. 2AVE fournit toute une gamme de produits d’aération, de membranes et d’accessoires de fixation et vous assiste sur toute la partie “produits”.

N’hésitez pas à nous contacter pour discuter de votre installation et optimiser, durablement, votre facture énergétique et votre budget maintenance.

publié le 19/09/2014 - par 2AVE
Continuez votre lecture